Comment être un bon allié LGBT en 7 étapes

Comment être un bon allié LGBT en 7 étapes

Cela n’est un secret pour personne, être LGBT n’est pas chose aisée dans le monde dans lequel nous vivons. Et même s’il y a de plus en plus de gens qui soutiennent les personnes LGBT, les membres de notre communauté sont toujours victimes de préjugés et de discriminations, voire pire. Vous voulez aider et vous vous demandez comment être un bon allié LGBT ? Ça tombe bien, la communauté LGBT a besoin de gens comme vous ! Que vous débutiez ou que vous souhaitez vous améliorer, voici notre guide en 7 étapes pour être un bon allié. Afin de bâtir, tous ensemble, une société plus inclusive.

Qu’est-ce qu’un allié LGBT ?

Un allié LGBT est une personne, généralement hétérosexuelle et/ou cisgenre, qui défend, soutient et encourage les personnes qui s’identifient comme LGBTQIA+, et qui essaye de rendre le monde meilleur pour elles.

En tant qu’allié LGBT, votre but est de soutenir la communauté queer et l’égalité en comprenant les personnes LGBT et en les aidant à se sentir incluses et soutenues. Votre soutien peut se faire aussi bien en privé qu’en public.

Il existe deux caractéristiques fondamentales chez un allié :

  • le soutien à l’égalité
  • l’acceptation d’une personne pour ce qu’elle est, sans tenir compte de son orientation sexuelle ou de son identité de genre

Pourquoi être un allié LGBT ?

Le soutien des alliés hétérosexuels et cigenres est essentiel pour les membres de la communauté LGBT. De leur position « privilégiée », les alliés peuvent être d’une grande aide pour lutter contre la discrimination et rendre le monde plus sûr pour les personnes LGBT, et donc meilleur pour tous.

Les mouvements de défense des droits pour les personne LGBT ont besoin de l’aide et du soutien des alliés pour se développer. Le fait d’avoir des alliés dans l’équation peut contribuer à équilibrer les choses et à obtenir des progrès significatifs.

L’une des meilleures façons de se protéger mutuellement est de soutenir les communautés minoritaires en difficulté. Où que ce soit, à l’école, au travail, et dans tous les autres espaces sociaux, le fait de soutenir les personnes LGBT contribue à aider l’ensemble de la communauté à avoir accès à l’égalité des chances.

L’étendard des alliés LGBT : le drapeau Allié LGBT

Les alliés LGBT ont également leur drapeau ! Voilà à quoi il ressemble :

Drapeau Allié LGBT

Le drapeau allié LGBT a été créé à la fin des années 2000. Il consiste en un mélange du drapeau des fiertés, le célèbre étendard arc-en-ciel créé par Gilbert Baker, et du drapeau hétérosexuel, constitué de six bandes noires et blanches.

Les couleurs arc-en-ciel apparaissent sous la forme d’une lettre A en capital qui vient se poser sur les couleurs du drapeau hétérosexuel. La lettre A vient du mot anglais « ally » qui signifie « allié » en français.

Comment être un bon allié ? Les 7 étapes

Commencez par désapprendre

La première chose à faire pour apprendre à être un allié LGBT est d’identifier, de reconnaître et de remettre en question les stéréotypes et les préjugés que vous avez appris sur la communauté au fil de votre vie. Repensez à tout ce qui vous a été dit ou enseigné, tout ce que vous avez entendu ou lu dans les médias. Par exemple, l’origine de l’épidémie du sida dans les années 1980. Ces informations ont fortement porté préjudice à la communauté LGBT.

Ne supposez pas que tous vos amis et collègues sont hétérosexuels. Ne supposez pas le genre ou les pronoms de quelqu’un. Les partenaires d’une personne de définissent pas sa sexualité, et les personnes LGBT n’ont pas une apparence particulière. Soyez ouvert d’esprit.

N’ayez pas peur de souvent remettre en question les préjugés, les stéréotypes et les suppositions que vous faîtes sans même en avoir conscience. Pensez aux blagues que vous faites, aux pronoms que vous utilisez, aux suppositions que vous faites à propos d’une personne en fonction de son apparence et/ou de son comportement. Les préjugés LGBT peuvent être subtils et être un bon allié signifie être ouvert à l’idée de pouvoir se tromper et être prêt à y remédier.

Informez-vous

Pour apprendre sur la communauté LGBT, il faut se plonger dans son passé. Vous pouvez commencer par vous renseigner sur le mouvement de défense des droits civils des personnes LGBT et sur la façon dont il est né, en 1969, lors des émeutes de Stonewall à New York. Apprenez ce qui s’est passé et pourquoi la communauté LGBT célèbre le mois des fiertés chaque année en juin.

S’intéresser est un bon point, mais il est préférable de ne pas tout demander aux personnes LGBT. Pour apprendre à être un bon allié, la meilleure façon de commencer est de faire ses propres recherches et de trouver les informations par soi-même.

Suivez les nouvelles et les sujets d’actualité LGBT, tenez-vous au courant des problèmes auxquels la communauté est confrontée. Il existe une multitude de ressources en ligne auxquelles vous avez accès : médias LGBT, blogs, podcasts, chaînes Youtube et sites internet gérés par des personnes de la communauté. Immergez-vous autant que possible dans leur monde et faites-vous une idée de ce que c’est que de vivre à leur place.

Parlez LGBT

Le langage est un élément important au sein de la communauté LGBT. En tant qu’allié, vous devez apprendre le vocabulaire LGBT et à utiliser les pronoms et les mots appropriés lorsque vous faites référence à quelqu’un, ou quand vous parlez de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre d’une personne.

Si vous n’êtes pas sûr des mots à utiliser pour décrire l’identité de genre ou la sexualité d’une personne, ou du pronom d’un individu, il est préférable de lui demander respectueusement.

Lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes, essayez d’intégrer un langage inclusif dans vos conversations. Utilisez des termes neutres tels que « partenaire » et surveillez les termes que vous utilisez au quotidien qui peuvent s’avérer involontairement offensants.

Enfin, soyez conscient que le langage évolue et de nouveaux termes viennent fréquemment s’ajouter au lexique LGBT. Tenez-vous informé. Si vous n’êtes pas familier avec certains mots, cherchez leur signification sur internet ou demandez autour de vous.

Écoutez

Ayez des conversations avec divers groupes de la communauté LGBT. Écoutez leur histoire et ce qu’ils ont à dire sur leur expérience en matière d’identité de genre et d’orientation sexuelle. Si vous ne connaissez pas de personnes LGBT, vous pouvez trouver des groupes et forums en ligne sur les réseaux sociaux, ou vous rendre à des événements LGBT, comme pendant le mois des fiertés.

Voici quelques exemples de questions que vous pouvez poser :

  • Quelle a été votre expérience en grandissant ?
  • Quand avez-vous réalisé que vous étiez … (gay / lesbienne / non genré / etc.) ?
  • Comment avez-vous vécu votre coming out ?
  • Comment avez-vous su que c’était le bon moment pour faire votre coming out ?

La personne à qui vous adressez vos questions doit se sentir en sécurité. N’oubliez pas de lui rappeler qu’elle n’est pas obligée de vous répondre ou de partager ce qu’elle ne veut pas dire. Évitez les sujets qui pourraient déclencher des souvenirs douloureux, et gardez les questions délicates pour les personnes que vous connaissez déjà. Enfin, si vous parlez à une personne transgenre, évitez les questions invasives sur son corps ou sur ses opérations chirurgicales.

Avoir une conversation avec une personne LGBT n’est pas toujours facile, et la manière correcte de le faire peut prendre diverses formes. Certaines approches peuvent être directes, et d’autres doivent se faire beaucoup plus en douceur. Ne fuyez pas une conversation importante simplement pour préserver votre propre confort.

BEST SELLERS

11.9014.90
15.90
15.90
14.90
TOUT VOIR

Soyez prêt à vous tromper 

Vous avez accidentellement mal présumé l’étiquette de quelqu’un, ou utilisé le mauvais pronom avec une personne trans ou non-binaire ? Ne paniquez pas, cela arrive ! Il est important d’accepter le fait que nous pouvons faire du mal même lorsque nous faisons tout notre possible pour faire le bien.

Si cela arrive, reconnaissez votre erreur et passez à autre chose. Inutile de monologuer sur le sujet ou d’implorer un pardon sans fin. Excusez-vous simplement et corrigez-vous en disant quelque-chose du genre :

  • « Je suis désolé, rappelez-moi vos pronoms »
  • « Je suis désolé, ce n’était pas le mot que je voulais utiliser, ce que je voulais dire c’est … »

Vous pouvez également expliquer que vous essayez d’être un meilleur allié et que vous y travaillez encore, et demander aux gens de vous corriger ou de vous faire savoir si vous utilisez la mauvaise terminologie. Les gens apprécieront votre honnêteté et vos efforts !

Intervenez

Il est difficile de trouver des membres de la communauté LGBT qui n’ont pas été victimes de commentaires blessants sur leur identité de genre ou leur orientation sexuelle. De nombreuses personnes font des blagues déplacées ou des déclarations anti-LGBT qui peuvent blesser. Si vous tombez sur ce genre de personnes, prenez cette personne à part, parlez-lui et corrigez-le. Faîtes-lui réaliser que ses paroles sont blessantes.

Dans une autre mesure, si vous êtes témoin d’un harcèlement moral ou physique envers une personne LGBT, il est de votre devoir d’agir. Vous pouvez essayer de vous interposer verbalement pour décourager les agresseurs, mais ne jouez pas les héros et ne vous mettez pas en danger. Si la situation est trop risquée, signalez-le aux autorités, à la sécurité ou à la police. Vous pouvez également avertir des associations de défense des personnes LGBT.

Soutenez la communauté

Vous pouvez aller plus loin et élever votre voix pour la communauté LGBT. Soyez visible et soutenez les personnes LGBT autant que vous le pouvez.

Voici quelques moyens de le faire :

  • assistez à des rassemblements et à des événements LGBT.
  • luttez contre la discrimination : dénoncez l’homophobie ou la transphobie partout où vous les voyez.
  • soutenez les entreprises et les associations caritatives LGBT : vous pouvez faire des dons financiers bien sûr, mais également donner du temps à ces organismes afin de les aider à récolter des fonds ou organiser des évènements ayant pour but de sensibiliser le public.
  • à l’école ou au travail, informez vos supérieurs des procédures et des politiques qui peuvent être mises à jour. Par exemple, de nombreuses entreprises utilisent encore la désignation homme/femme en ce qui concerne le sexe. Invitez vos supérieurs à utiliser des pronoms plus inclusifs, et/ou un code vestimentaire non sexiste.

Comment être un bon allié LGBT : le mot de la fin

Rappelez-vous qu’il n’existe pas d’allié parfait. Vous ne pouvez pas changer le monde à vous tout seul, acceptez-le.

Mais vous pouvez aider à faire la différence.