Communauté Bear LGBT : qui sont-ils ?

bear lgbt

Découverte d’une subdivision de la communauté gay, la communauté Bear LGBT. Qui sont-ils ? Griffent-ils ? Comment savoir si vous êtes l’un d’entre eux ? Petit tour d’horizon.

Communauté Bear LGBT : qu’est-ce qu’un homme bear ?  

La communauté Bear est une subdivision de la communauté gay. Dans la culture gay, un homme Bear, qui signifie « ours » en français, est un homme homosexuel ou bisexuel, souvent enrobé et poilu.

Généralement, le Bear affiche une barbe fournie et des poils sur le torse. Il représente une forme de masculinité indomptée et sauvage, une virilité qui se détache des clichés souvent associés aux hommes gays plus efféminés.

Les hommes gays Bears ont également la réputation d’être gentils, sensibles et affectueux.

Les Bears ont permis de montrer que tous les gays n’ont pas forcément la même apparence physique. En montrant qu’il n’y a pas qu’une seule façon d’être gay, ils ont largement contribué à modifier la perception que les gens ont de la communauté gay.

Origines et histoire de la culture Bear LGBT

gay lgbt pride
Thelmadatter, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Le terme Bear a vu le jour à San Francisco et ses alentours, aux Etats-Unis. Il est devenu populaire dans les années 1970 et 1980.

A l’origine, tous les hommes gays poilus, indépendamment de leur morphologie, étaient considérés comme étant des ours. Puis les hommes plus corpulents, ceux à la silhouette plus enveloppée, se sont appropriés le terme, pendant que d’autres termes étaient inventés pour les hommes gays poilus plus minces.

Dans les grandes villes comme New York City, les gays efféminés ont initié la façon dont les gens, qu’ils soient de la communauté gay ou non, en sont venus à percevoir le stéréotype de l’homme gay. La culture Bear a commencé comme une forme de protestation contre cette culture gay urbaine.

A l’opposé des hommes homosexuels urbains au corps entretenu et à la pilosité taillée, les Bears sont arrivés en affichant une version plus rude et brute de l’homosexualité et de la masculinité gay.

Dans les années 1970 et 1980, les communautés Bears organisent des évènements, les Bear Hug Parties, pour permettre aux hommes Bears de se rencontrer. Ils se rencontrent également dans des clubs Bears, tel que les clubs de loisirs et clubs de motards. Avec l’arrivée d’Internet, de petites communautés de Bears se forment et les Bears commencent à gagner en visibilité et en reconnaissance.

Dans les années 1980, les organisations de Bears commencent à financer et organiser de grands rassemblements annuels pour célébrer et partager la fierté et la culture Bear, et permettre aux hommes Bears de se rencontrer. Ces rassemblements gagnent en en popularité à San Francisco où le phénomène a commencé et se répand dans d’autres villes du monde. Parmi eux, on peut citer des évènements comme le Bear Bash, la Bear Pride, Bearstock ou encore HiBearNation.

Dans les années 1990, des concours de Bears sont organisés dans le monde entier et gagnent en popularité. Ces concours, ayant généralement lieu lors d’évènements consacrés aux ours, sont des sortes de concours de beauté où le gagnant se voit décerner un titre local. En 1992, le premier concours international Mr. Bear a été organisé lors du l’International Bear Rendez-vous de San Francisco. Ce concours a ensuite eu lieu chaque année, avant d’être malheureusement annulé en 2011.

Aujourd’hui, la culture Bear s’est répandue dans le monde entier et a inspiré des milliers de personnes à travers le monde. Pour preuve, la culture populaire grand public fait souvent référence à la culture Bear, comme par exemple dans la célèbre série animée Les Simpsons, le film d’animation Vice-versa de Pixar ou encore la série espagnole La Casa de Papel.

Le drapeau de la communauté Bear LGBT

drapeau gay bear lgbt

Comme bon nombre de sous-communautés LGBT, les Bears ont leur étendard : le drapeau Bear, également appelé drapeau de la fraternité internationale des bears. Il a été créé par Craig Byrnes en 1995.

Alors étudiant en psychologie, Craig Byrnes devait concevoir un projet de fin d’études sur la culture Bear et a eu l’idée de créer un drapeau pour représenter la communauté Bear. Il a alors créé, avec l’aide d’un membre influent de la communauté Bear, quatre prototypes qui ont été exposés aux évènements « Bears of Summer » de juillet 1995 de la baie de Chesapeake.

La déclinaison qui a été retenue est composée de sept bandes de couleur horizontales qui représentent les différentes couleurs de fourrures des ours dans le monde entier : brun foncé, orange/rouille, jaune doré, beige, blanc, gris et noir. Ces couleurs ont également un rôle inclusif, bien qu’elles n’aient pas été choisies pour représenter les différentes couleurs de peau des êtres humains en premier lieu.

Dans le coin supérieur gauche se trouve également une empreinte de patte d’ours noire.

Drapeaux

Drapeau Bear

14.90

Communauté Bear LGBT : le jargon des ours

Les différents types de Bears 

Depuis l’apparition du terme Bear dans les années 1970, la communauté des ours s’est grandement développée, diversifiée, et a fini par inclure des hommes gays de toutes les corpulences, avec différents termes associés à chaque type de Bear. Voici une liste des principaux types de Bears existants :

  • Butch Bear : un ours femelle, enveloppée et robuste. Les ours Butch sont généralement lesbiennes ou bisexuelles.
  • Femme bear : peut être un homme, une femme ou autre genre, se présentant de manière efféminée.
  • Gros ours (ou ours joufflu, Bear Chub en anglais) : un Bear en surpoids voire obèse.
  • Muscle Bear (ou Ours musclé) : un Bear très en forme et musclé.
  • Ours de poche (Pocket Bear) : un ours de petite taille.
  • Ours en cuir (Leather Bear) : un ours fétichiste du cuir et/ou adepte bondage sadomasochisme (BDSM).
  • Ours polaire (ou ours blanc) : un ours grisonnant dont les poils et la barbe sont blancs ou gris.
  • Ours trans : comme son nom l’indique, un ours transgenre.
  • Ourson (Bear Cub) : un jeune ours, ou qui a une apparence plus jeune.
  • Panda ou Panda Bear : un ours d’origine asiatique.
  • Ursula ou Lesbear : une femelle ours. Les ursulas sont généralement des ourses lesbiennes ou bisexuelles, tandis que Lesbear est uniquement utilisé pour les lesbiennes.

Autres termes relatifs aux Bears

En plus de la grane variété d’ours que compte la communauté Bear, il existe également une panoplie de termes qui font référence aux personnes qui ne sont pas des Bears mais qui ont tout de même un lien fort avec les Bears et la culture Bear. En voici quelques exemples :

  • Admirateur ou Chasseur : personne n’étant pas Bar qui est sexuellement et/ou romantiquement attirée par les ours.
  • Boucles d’or : femme généralement hétérosexuelle souvent accompagnée d’un ou plusieurs ours.
  • Gobi : homme généralement hétérosexuel, n’étant pas un ours, souvent accompagnée d’un ou plusieurs ours. C’est la version masculine de Boucles d’or.
  • Lamantin : homme gay corpulent et sans poils.
  • Loup : homme homosexuel poilu sur le corps et le visage et qui, au lieu d’être large et enveloppé, a une carrure maigre, musclée et/ou athlétique.
  • Loutre : homme homosexuel mince et poilu.

BEST SELLERS

11.9014.90
15.90
14.90
15.90
TOUT VOIR

Conclusion : êtes-vous un Bear ?

Après avoir lu tout ça, vous vous demandez peut-être : « suis-je un ours ? ». Si vous êtes gay, corpulent, barbu et poilu, la réponse ne devrait pas être trop difficile à trouver ! 😁

Mais si vous ne correspondez pas à ces critères physiques et que vous vous sentez l’âme d’un Bear, alors sachez que l’apparence physique n’est pas le facteur déterminant ! Comme nous l’avons vu précédemment, il existe une multitude d’ours différents et vous pouvez rejoindre une communauté d’ours même si vous êtes complètement imberbe.

Comment être sûr de savoir si vous êtes un ours ? Le mieux est d’approcher la communauté Bear LGBT pour savoir si vous vous sentez en faire partie. Renseignez-vous sur le mouvement Bear, visitez des clubs Bear, participez à des rassemblements de Bears et célébrez la fierté Bear ! La découverte de soi-même est un parcours personnel qui n’appartient qu’à vous, et il n’y a pas de bon ou mauvais chemin. Soyez simplement vous-même, tout en étant ouvert d’esprit et respectueux des autres.

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez être un chasseur ou un Gobi : vous n’êtes pas obligé d’être un Bear pour aimer les Bears ! 😊