Pride month : qu’est-ce que le mois des fiertés ?

Drapeau arc-en-ciel LGBT à une marche des fiertés

Chaque année au mois de juin est célébré le mois des fiertés.  Les couleurs du drapeau LGBT vont faire leur apparition un peu partout, et Google va sûrement même re-looker son logo en une version arc-en-ciel. Mais qu’est-ce vraiment que le mois des fiertés et pourquoi est-il célébré en juin ?

Qu’est-ce que le mois des fiertés ?

Défilé marche mois des fiertés

Le mois des fiertés, ou Pride Month en anglais, est un mois entier consacré à la célébration de la culture LGBT, à la mise en valeur des voix LGBT, et au soutien des droits LGBTQIA+. Dans le monde entier, tout au long du mois de juin, s’organisent des défilés, des rassemblements, des manifestations, des spectacles de travestis, des représentations théâtrales, ainsi que des célébrations et commémorations des membres de la communauté qui ont perdu la vie à cause du SIDA.

Il s’agit à la fois d’un activisme politique et d’une célébration de tout ce que la communauté LGBT a accompli au fil des ans, mais également d’un devoir de mémoire pour ne pas oublier les discriminations passées et pour combattre celles qui persistent malheureusement encore aujourd’hui.

Origines du mois des fiertés : pourquoi est-il en juin ?

Slogan Fierté Love & Résistance à Stonewall New York

Tout commence le 28 juin 1969. Au petit matin, la police fait une descente dans le quartier de Greenwich Village à New York aux États-Unis, plus précisément dans un bar gay populaire du nom de Stonewall Inn. Alors que la police commence à faire sortir les clients du bar, la tension monte rapidement. Les clients et les patrons du bar résistent à leur arrestation et une foule de spectateurs s’amasse peu à peu, jetant des bouteilles et des pièces de monnaie sur les officiers. Des émeutes s’en sont alors suivies pendant trois jours, déclenchées par la communauté gay de New York, lassée d’être la cible de harcèlement de la part des autorités depuis des années.

Cet évènement, connu sous le nom d’émeutes de Stonewall, est alors le point de départ d’un mouvement naissant pour les droits des homosexuels. Sur le modèle du mouvement des droits civiques et du droit des femmes, des organisations se créent, telles que le Front de Libération Gay (Gay Liberation Front) ou l’Alliance des Activistes Gays (Gay Activists Alliance). Les membres de ces mouvements organisent des manifestations et rencontrent des dirigeants politiques. En 1970, soit un an après les émeutes de Stonewall, les premières marches de la Gay Pride ont lieu aux États-Unis.

Le Stonewall Inn a depuis été déclaré monument historique par la ville de New York en 2015, puis nommé monument national par le président Barack Obama en 2016.

Quelles sont les personnes aux origines du mois des fiertés ?

Marsha P. Johnson photographie Netflix
Marsha P. Johnson – source : Netflix

Parmi les personnes ayant joué un rôle important dans la création de cet événement qu’est le mois des fiertés, on ne peut pas ne pas citer les personnes qui ont participé aux émeutes de Stonewall.

Marsha P. Johnson était une femme transgenre noire qui fêtait son 25ème anniversaire au moment des émeutes et qui est souvent créditée pour avoir donné le premier coup de poing au bar du Stonewall Inn. Elle est décédée en 1992 à l’âge de 46 ans seulement, retrouvée dans le fleuve Hudson par la police. Sa mort a été d’abord considérée comme un suicide, bien que ses proches aient fortement contredit cette version des faits.

Sylvia Rivera était une drag queen et une militante qui a également joué un rôle dans les émeutes de Stonewall. Aux côtés de Marsha P. Johnson, elle a créé l’association S.T.A.R. (Street Transvestite Action Revolutionaries) pour aider les jeunes personnes LGBT sans abri à trouver un logement et s’est battue pour les droits des personnes transgenres jusqu’à son décès en 2002.

Stormé DeLarverie était une travestie qui se trouvait également à Stonewall lors de la descente de la police. Elle militait activement pour les droits des homosexuels et est décédée en 2014.

Enfin, il nous faut également citer Brenda Howard, militante bisexuelle surnommée « the Mother of Pride » (la « Mère de la Fierté »), qui est la personne qui a organisé la première marche des fiertés en 1970 à New York pour commémorer le premier anniversaire des émeutes de Stonewall. Les participants du défilé ont marché de Greenwich Village jusqu’à Central Park. Elle est décédée en 2003.

Qui célèbre le mois des fiertés ?

Pancartes à une manifestation défilé marche des fiertés

Les manifestations s’adressent bien sûr plus particulièrement aux personnes qui ont le sentiment que leur identité de genre et/ou leur orientation sexuelle ne correspond pas à la norme, c’est à dire toutes les personnes qui ne se définissent pas comme hétérosexuelles ou cisgenres (ceux ou celles dont l’identité de genre correspond au sexe qui leur a été assigné à la naissance).

Toutefois, de nombreux hétérosexuels participent également aux événements qui accueillent avec plaisir des alliés extérieurs à la communauté LGBT.  Toutes les personnes souhaitant montrer leur soutien sont les bienvenues !  

DÉCOUVREZ NOTRE COLLECTION DE DRAPEAUX LGBT

14.90
9.9014.90

Drapeaux

Drapeau Pride

14.90
Voir toute la collection

Comment célébrer le mois des fiertés ?

Drapeau arc-en-ciel LGBT accroché à une fenêtre pendant le mois des fiertés

Arborez vos couleurs !

Prenez un drapeau arc-en-ciel (ou bisexuel, pansexuel, lesbien, transgenre… selon votre préférence) et accrochez-le à votre fenêtre, à votre balcon ou brandissez-le avec fierté ! Vous pouvez également mettre en avant vos couleurs arc-en-ciel sous d’autres formes : sur un t-shirt, un bijou, un bandeau dans les cheveux, des lacets de chaussures, ou vous peindre le visage ! Nous pouvons vous donner un coup de main, nous avons tout ce qu’il faut dans notre boutique 😁

Participez à une marche des fiertés !

Venez marcher, sauter et danser dans un défilé d’une marche des fiertés ! Depuis le début de la pandémie de COVID-19, de nombreuses célébrations ont malheureusement été annulées mais il semble qu’elles soient de retour cette année. Il n’est pas nécessaire de s’identifier comme LGBTQIA+ pour y participer : tout le monde est le bienvenu pour montrer son soutien aux droits des personnes LGBT et à l’égalité pour tous, alors venez vous joindre à la fête !

Faîtes un don !

Vous pouvez également soutenir la cause LGBT en faisant un don à une des associations caritatives qui viennent en aide aux personnes LGBT en luttant pour l’égalité des droits et contre les discriminations dont elles sont victimes.